• Arnaud HUIBAN

Comment aider et accompagner son système immunitaire ?

Mis à jour : avr. 25

Vous vous sentez un peu fatigués ou vous souhaitez simplement mieux vous prémunir contre les virus et les bactéries ? Cet article va vous donner quelques astuces pour prendre soin de votre système immunitaire.


Pourquoi associe-t-on le système immunitaire à l'intestin ?


Entre 60% et 70% de notre système immunitaire est représenté par le système immunitaire intestinal qui est présent tout au long du tractus digestif avec des cellules de l'épithélium et d'autres plus profondes encore comme les lymphocytes T.


Ce système immunitaire intestinal s'intègre à l'écosystème intestinal composé du microbiote (pour simplifier il s'agit des différentes familles de bactéries qui y sont présentes en milliards) et de l'épithélium qui comprend le mucus, les entérocytes et les jonctions qui ont un rôle de barrière de protection. Ces 3 acteurs que sont le système immunitaire intestinal, l'épithélium et le microbiote fonctionnent comme les mousquetaires ce qui signifie que si un des 3 est "affaibli", les autres le sont aussi.


En résumé, pour prendre soin de son immunité, il faut veiller à garder la machine "écosystème intestinal" en bon état de marche.


Pour rappel, le système immunitaire a pour rôle la défense contre les agressions extérieures (virus, bactéries...) mais aussi la régulation et la tolérance.



Qu'est ce qui peut affaiblir notre écosystème ?


L'organisme en bonne santé est parfaitement capable de se défendre mais il reste en permanence attaqué et il est important d'identifier ce qui peut influer sur lui :

  • l'âge et la génétique ;

  • la consommation de tabac même de manière passive ;

  • la consommation excessive de café ;

  • la prise d'alcool fort ou d'alcool de manière quotidienne et non modérée ;

  • certaines maladies comme la gastro-entérite ou encore des pathologies inflammatoires ou des maladies auto-immunes ;

  • une consommation importante de céréales riches en gluten (molécule qui est composée notamment de gliadine qui va activer la zonuline qui elle-même augmente la perméabilité intestinale et influe donc sur l'immunité) ;

  • la prise de certains médicaments comme les antibiotiques ;

  • les huiles essentielles prises par voie orale de manière répétitive ;

  • les toxiques, métaux lourds et autres polluants ;

  • certains aliments comme les produits industriels, raffinés, trop riches en acides gras saturés et en sucres ;

  • un stress chronique ;

  • un sommeil perturbé trop longtemps ;

  • les additifs chimiques alimentaires ;

  • la sédentarité...


La liste peut paraître longue mais elle peut expliquer l'enchaînement constaté d'infections, des sensations de fatigue ou encore des durées parfois longues de cicatrisation.


Alors comment renforcer notre système immunitaire ?


  1. Consommer de l'eau en quantité suffisante (entre 7 et 10 verres d'eau par jour en moyenne) ;

  2. Adopter pendant quelque temps une alimentation pauvre en acides gras saturés, viande et friture ;

  3. Consommer des fruits, légumes et légumineuses riches en fibres prébiotiques de toutes les couleurs, pour une assiette toujours plus colorée avec des épices et des aromates ;

  4. Manger des probiotiques que vous trouverez dans les yaourts (privilégier ceux sans sucre évidemment ni arôme), le kéfir de lait et de fruits, la choucroute, les olives, le cornichon, le miso... des compléments alimentaires peuvent également être pris ;

  5. Consommer des aliments riches en vitamine A (carottes, épinards, potiron, abricot, melon), en vitamine E (huile de colza bio de 1ère pression à froid, graines de tournesol, noix, noisette), en vitamine C (persil, kiwi, poivron, brocoli) ;

  6. Consommer des aliments comme les champignons de Paris pour le sélénium notamment et des aliments riches en zinc avec les crustacés, viande blanche et les œufs de la filière "Bleu Blanc Cœur" ;

  7. Pratiquer une activité physique journalière en pleine air et profiter du soleil en dehors des heures chaudes pour parfaire votre stock de vitamine D ou encore consommer des petits poissons gras (sardines, maquereaux ou encore harengs). Si vous êtes dans une région non ensoleillée ou si vous êtes végétarien/vegan, complémenter par un apport en vitamine D3 couplée à une huile de colza ;

  8. Si vous n'êtes pas enceinte et si vous ne présentez pas de problème respiratoire, vous pouvez diffuser chez vous 20 minutes par jour de l'huile essentielle de Ravintsara, 4 à 5 gouttes, de préférence quand vous êtes absents de la pièce ;

  9. Avoir une bonne hygiène et se laver régulièrement les mains.


D'autres techniques peuvent également être utilisées comme les produits de la ruche (propolis ou pollen), l'emploi de plantes comme l'échinacée, la spiruline... Toutefois, n'hésitez pas à consulter un naturopathe afin d'établir un programme plus adapté à vos besoins.


Pour rappel important, le Naturopathe n’est pas médecin et ne procédera à aucun acte médical, il ne pose pas de diagnostic et ne doit en aucun cas vous faire arrêter un traitement médical en cours.


Revenons à L'Essentiel.

LE CABINET
(uniquement sur rendez-vous)

10, rue de Brest

17000 LA ROCHELLE, France

 

Société domiciliée au

10, rue de Brest

17000 LA ROCHELLE, France

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc LinkedIn Icône