• Arnaud HUIBAN

L'amélioration des indicateurs lipidiques par la naturopathie

Mis à jour : janv. 28

Très souvent, je constate lors des entretiens avec mes consultants qu'ils ont un profil lipidique quelque peu déséquilibré avec un taux de cholestérol qui les affole et des triglycérides un peu trop élevés. Il est temps de faire un point sur ces termes en prenant l'exemple du cas concret d'une femme que j'ai suivi durant quelques mois.


Arnaud Huiban Naturopathe La Rochelle Ile de Ré Coach Alimentation Santé Durable Nutrition Sportif Charente Maritime Paris Nevers Carhaix Bol d'air Jacquier prise de sang
Exemple de prise de sang d'une consultante

Qu'est ce que le cholestérol et les triglycérides ?


Le cholestérol fait partie de la classe des lipides et est produit pour près de 70% par notre corps notamment le foie et pour 30% par l'alimentation. Il est indispensable à la vie puisqu'il compose nos membranes cellulaires et notre cerveau en concentre une grande partie nécessaire aux connexions neuronales. Il participe à la synthèse de la vitamine D à la surface de la peau, et est précurseur des sels biliaires ainsi que des hormones stéroïdiennes d'origine surrénalienne (cortisol, aldostérone) et gonadique (œstrogène, testostérone, progestérone).


Ce cholestérol est transporté dans le sang par le HDL (High Density Lipoprotein) ou "bon cholestérol" qui débarrasse l'excès de cholestérol au niveau des organes et des artères en l'envoyant au foie pour élimination, et par le LDL (Low Density Lipoprotein) ou "mauvais cholestérol" qui distribue à l'inverse l'excès de cholestérol vers les organes et artères favorisant la création de dépôts (plaques d'athérosclérose).


Concernant les triglycérides, il s'agit des molécules de stockage des lipides, fabriqués par le foie et l'intestin grêle, en lien très étroit avec l'alimentation et un taux élevé est principalement dû à la consommation excessive de sucres et d'alcool. Ces triglycérides sont pourtant indispensables à notre organisme mais en excès, ils sont responsables de diabète, de stéatose hépatique (ou maladie du foie gras), de troubles au niveau pancréatique ou encore de maladies cardiovasculaires.



L'œuf et le cholestérol


Même si le jaune de l'œuf contient environ 230mg de cholestérol pour un œuf de 60g, celui-ci n'aura pas d'impact sur votre taux de cholestérol total. En effet, lorsque vous consommez un œuf ou un autre aliment contenant du cholestérol, surtout le matin, ce cholestérol alimentaire va inhiber l'action de l'enzyme HMG coA réductase qui permet la synthèse de cholestérol interne (endogène) donc votre cholestérol total n'augmente pas. L'apport de fibres prébiotiques et de polyphénols favorisera naturellement une baisse de ce taux en plus d'autres actions naturopathiques.


En revanche, il est inutile de vous jeter sur des produits type margarines et yaourts à base de phytostérols et stanols (ou encore les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge) qui inhibent l'absorption du cholestérol alimentaire au niveau intestinal. Ils induisent au passage une baisse de Co-enzyme Q10 (antioxydant puissant du LDL et ingrédient indispensable au processus énergétique cellulaire) et de vitamines liposolubles comme la vitamine D ou la vitamine A. Résultat, vous baissez votre cholestérol total mais en perturbant d'autres mécanismes protecteurs cardiovasculaires rendant l'effet finalement contre-productif.


Remarque sur les statines : il s'agit de médicament qui inhibe la production de l'enzyme HMG CoA réductase. Dans le cas de prise de ce médicament sur le long terme, il peut être judicieux de faire vérifier votre taux de CoQ10 qui aura tendance à baisser de manière conséquente.


En résumé, mieux vaut éviter les repas riches en acides gras notamment saturés et trans plutôt que des aliments contenant du cholestérol.



L'impact d'une hygiène de vie sur ces lipides ?


Pour y remédier, certains vous diront de pratiquer un régime. Je dois vous dire qu'en naturopathie, ce terme n'est pas un ami pour deux raisons principales :

  1. un régime n'a pas vocation à durer dans le temps excepté lors d'indications précises comme des allergies à des catégories d'aliments mettant votre vie en danger en cas d'ingestion. L'idée n'est pas de retrouver un équilibre un temps, de tout perturber ensuite et de recommencer à nouveau un régime...

  2. un régime est trop souvent en lien avec la frustration et il est inutile de se faire autant de mal. De nouvelles habitudes riches en saveurs, odeurs et couleurs devraient vous apporter plaisir et santé.

Prenons l'exemple de cette consultante et sa prise de sang en photo plus haut. Cette femme d'une soixantaine d'année était venue me voir pour des conseils en lien avec une fatigue chronique. Elle sentait qu'elle n'avait plus la forme comme avant et voulait y remédier.


La première chose que j'ai fait est de réaliser ce que nous appelons un bilan de vitalité en naturopathie qui a pour objectif de collecter le maximum d'informations afin de déterminer l'état de forme physique et psychologique de la personne et ainsi adapter au mieux les conseils qui pourront lui servir. Au fur et à mesure que la vitalité remonte, nous pouvons mettre en place un certain nombre de nouvelles habitudes non contraignantes qui avec le temps apporte de réelles améliorations durables.


La 1ère rencontre avait eu lieu en juillet 2019 et la prise de sang ici date de mai 2020. En l'espace d'un an et de 4 séances, cette personne a retrouvé une énergie qu'elle avait perdue, la motivation pour faire de l'activité physique et un état d'esprit moins brumeux. A cela s'ajoute une prise de sang que son médecin a jugé correcte contrairement à la précédente, les indicateurs entourés en rouge sur la photo ayant retrouvé des valeurs plus appréciables.


Son retour d'expérience en Janvier 2021 est le suivant : "Depuis plus d'un an que j'ai apporté de nouvelles choses dans alimentation et pris de nouvelles habitudes, je me sens beaucoup mieux physiquement, bien dans mon corps avec une perte de poids, plus d'énergie donc plus de sport. Psychologiquement, je me sens plus apaisée avec moins d'humeur changeante. On peut manger de tout y compris du chocolat et se faire plaisir ce qui était pour moi important."



Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter.

Bon retour à l'Essentiel.

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout